PIPOF.com : communication multimedia : presse, internet, photo, sponsoring, conseil, communication
PIPOF.com
Le service communication de PIPOF.com
Réalisation de magazine, dossier et d’articles pour la presse ou les services de communication
Service de banque image ou d’illustration pour les sponsors et les entreprises.
La régie publicitaire de SEASAILSURF Le Mag et SeaSailSurf.com
Les services complémentaires de PIPOF.com
Des sites internet sur mesure pour sponsors, skippers, entreprises.

Presse

Relations Presse
The Dronautic Revolution 1968 - 2018
Le site d’information voile et glisse et le magazine gratuit édités par Pipof.com

Chaînes
Quotidien d’actualité mer, voile et glisse. Bilingue : Français & Anglais.
L’actualité de la voile et de la glisse en français.
Portail de communication pour skippers et sponsors.
L’économie, le management, la communication et le sponsoring dans les sports nautiques
Actualité sur le monde des Minis 650, voiliers de course au large.
Le salon permanent de l’industrie nautique
Le mini magazine gratuit sport et culture de la glisse
Le serveur d’images de PIPOF.

Réseaux


Créez votre badge
Solitaire Afflelou Le Figaro
Une victoire qui en appelle d’autres pour Armel Le Cléac’h et Créaline
"c’est le championnat de France des solitaires qui est en jeu !"
jeudi 28 août 2003 • Pipof
Cela s’est passé une nuit noire d’été. Une nuit à étoiles filantes. Une nuit lors de laquelle les astres ont consacré une étoile montante de la course au large. Avec treize petites secondes, Armel Le Cléac’h, skipper Créaline depuis la Solitaire 2002, s’est imposé devant Alain Gautier et un autre ancien vainqueur du Vendée Globe, Michel Desjoyeaux. La nuit du 21 au 22 août 2003 restera donc marquée dans la mémoire d’Armel Le Cléac’h comme celle de sa première grande victoire.

Retour sur terre. Après cette victoire historique (le plus petit écart de la course au large), le navigateur de 26 ans a enchaîné les interviews pour la presse écrite, télé et radio. Armel Le Cléac’h s’est fait un nom en remportant la Solitaire Afflelou Le Figaro à sa quatrième tentative, tout comme l’avait fait avant lui Franck Cammas. Cette reconnaissance médiatique est une nouvelle expérience pour le membre du centre d’entraînement de Port-La-Forêt.

"Je l’avais déjà un peu vécu à St Nazaire, il y a trois ans, quand j’avais terminé second de l’étape derrière Pascal Bidégorry (ndr : il avait alors terminé deuxième de la Solitaire et premier bizuth). Mais là, ce fut vraiment un cran au dessus. C’est fatigant mais c’est sympa ! Malgré la fatigue, j’avais plus de facilité à parler car la victoire apporte plein de choses à raconter. Les questions que l’on m’a posé le plus souvent, c’est ’Qu’est-ce que vous ressentez ?’, à propos des 13 secondes, ’Comment avez-vous conçu votre victoire ?’ et ’Comment imaginez-vous votre avenir ?’…"

Après cette journée, la pression n’est pas retombée pour autant puisqu’un autre événement a touché Armel, la remise des prix officielle. "Il y avait beaucoup d’émotion lors de la remise des prix, surtout quand je suis monté sur le podium. C’est seulement après la cérémonie que ce fut le relâchement. C’était un peu stressant car j’étais le dernier à monter sur le podium…"

Depuis, Armel est rentré à St Pol de Léon dans la maison familiale pour se reposer. Un retour au calme indispensable avant de reprendre le cours de la saison Figaro-Bénéteau 2003. "C’est bien de se retrouver tranquille à la maison. Cela me permet de me reposer et de lire les journaux, de regarder le site internet de la Solitaire, écouter les vacations radio, regarder les photos sur mon site personnel (www.armel-lecleach.com). Puis, quand je sors à St Pol ou à Roscoff, je croise des gens qui me reconnaissent. Ils sont au courant du résultat et c’est vraiment sympa. Ils me disent ’bravo et merci !’."

Ce week-end, Armel sera à Fécamp pour assister au grand prix des multicoques. "C’est la première fois que je verrai les courses de l’extérieur car d’habitude je participe aux régates comme tacticien de Marc Guillemot." Après le spectacle, Armel va prendre la direction de St Gilles Croix de Vie et retrouver son Figaro-Bénéteau rouge marqué des couleurs de Créaline et dont les flancs sont ornés d’un requin rouge.

"Je reprend la compétition mardi prochain. C’est court entre les deux courses alors j’en profite pour me reposer un peu car, cette fois-ci, c’est le championnat de France des solitaires qui est en jeu ! La Route du Ponant combine petits parcours et une grande course genre étape du Figaro. Mon objectif est de naviguer le plus proprement possible. Ce sera dur de gagner car il y aura beaucoup de coureurs qui n’ont pas réussi leur Solitaire et qui voudront finir sur une bonne note. En plus, ils se seront mieux reposé que moi. Mais j’espère finir dans les cinq premiers car je dois terminer quatre places devant Erwan Tabarly pour remporter le championnat. Enfin, il ne faudra pas casser le bateau car après, il y a la course en double St Nazaire - Dakar."

Créaline, les purées de légumes frais qui gagnent

La marque Créaline est apparue sur les bordés d’un voilier de course au large pour la première fois en 1999. Anne Ryckeboer, DG de Ryckeboer SA, et Christophe Lautin, directeur technique, avaient rencontré Sébastien Josse aux Antilles. Le jeune Espoir Crédit Agricole cherchait des partenaires pour prendre le départ de la Mini-Transat. Le premier Créaline était donc un prototype de la classe mini 650 dessiné par Pierre Rolland. Quatrième de la première étape, Sébastien est contraint à l’abandon après avoir heurté un objet flottant, peu de temps après le départ de la seconde étape. L’année suivante, le partenariat entre la marque normande et le membre du centre d’entraînement de Port-La-Forêt se poursuit sur la série Figaro-Bénéteau. Puis Sébastien Josse remporte une étape de la Solitaire 2001 et termine second du classement général. En 2002, ils sont deux skippers à porter les couleurs de Créaline au départ de la Solitaire du Figaro. Armel Le Cléac’h, partenaire d’entraînement de Sébastien et ancien Espoir Crédit Agricole lui-aussi, entre dans le team Créaline, porteur d’espoirs. En 2003, Sébastien navigue sur une 60 pieds Open après un tour du monde en équipage en multicoque. Seul sous les couleurs de Créaline, Armel enchaîne les bons résultats sur la Generali Méditerranée avant de remporter lui aussi une étape de la Solitaire Afflelou Le Figaro et de s’imposer au classement final, devant Gautier et Desjoyeaux. Une grande victoire pour le skipper et ses partenaires…

- Anne Ryckeboer, directrice générale de Ryckeboer SA, propriétaire de la marque Créaline : "Armel Le Cléac’h est quelqu’un de vraiment talentueux ! Je l’ai vu naviguer et, à chaque fois, il m’a impressionnée. Je suis contente du choix fait par Christophe Lautin, le responsable du sponsoring, et je suis heureuse de ce succès sur la Solitaire Afflelou Le Figaro 2003. Aujourd’hui, notre intérêt est de continuer à communiquer au travers de la voile car c’est la meilleure image que l’on peut apporter à nos produits. Créaline et Armel Le Cléac’h sont tous les deux d’excellents compétiteurs. En plus, les salariés de l’entreprise ont l’esprit de compétition et se sont reconnus dans les performances d’Armel. Notre objectif désormais et de garder notre place de leader et de continuer à occuper cette place avec Armel, peu importe le support."

Classement Général au temps Figaro

Cl. Skipper Bateau Temps
- 1 LE CLEAC’H Armel Créaline en 327h08’19’’
- 2 GAUTIER Alain Foncia à 13’’
- 3 DESJOYEAUX Michel Géant à 1h26’17’’
- 4 BIDEGORRY Pascal Région Aquitaine à 1h49’39’’
- 5 EMIG Marc Espoir Total Course au Large à 1h56’32’’
- 6 PEYRON Loïck Fujifilm à 2h24’52’’
- 7 THIERCELIN Marc Bermudes à 2h28’58’’
- 8 PELLECUER Laurent Cliptol Sport à 2h29’21’’
- 9 TABARLY Erwan Thalès à 3h27’08’’
- 10 DROUGLAZET Eric David Olivier à 3h37’10’’

Information Pipof.com pour Armel-LeCléach.com

Document téléchargeables